Logo Regio Logo UE Fondul European Dezvoltare Regionala Logo Guvernul Romaniei Logo Ministerul Dezvoltarii Regionale si Administratiei Publice Logo Instrumente Structurale 2007-2013

Historique

Des certitudes historiques concernant Breaza, datent du début du XVIe siècle. Un document historique de 1503, Les registres vigesimales de Brasov, mentionne que Neagoe OT (de) Breaza, fait du commerce à Braşov.  Il est probable que ce  Neagoe du Breaza, mentionné dans les  registres de Brasov d’ 1503 est mentioné aussi dans une charte royale, daté du 27 mai 1510. La charte signé par le prince Pays Roumaine, Vlad le Jeune, a déclaré: “(…) j’ai donné cette charte présente de mon règne a Vlastelin jupân Neagoe al lui Drăghici et ses fils (…) et ses petits-enfants, les fils du Stoican,  les  villages à savoir: Mărginenii -entier (…) et Breaza entiere avec ses montaignes de Florei et de Neagra (…) “

La source documentaire de1510 est complétée d’une autre,  épigraphique, découverte à pied de la table de l’autel de l’église Podu-Vadului,  fondée beaucoup plus tard, en 1810. Cette source épigraphique mentionne: l’anné1510, le nom de Gheorghe Popa et le nom d’une certaine localité Breaza.

Parmi les anciens propriétaires du village de succession Breaza XVI siècle, on se souvient Stoican, décédé après 1510, le trésorier Draghici, le « vel –vistiernic » Udriste décédé en 1548, puis ses fils, le « ban » Udriste et le « spatar » Draghici.

Au début du XVIIème siècle, le domaine a été gouvernée par Elena Breaza Margineni épouse de Radu Serban, souverain de Roumanie entre 1602-1611. Plus tard, Elina du Sarata (fille du Drăghici, mariée Bucov Stoica), Maria et Stana filles de Dumitraşco Filipescu, deviennent propriétaires.

Un document du 19 Juin 1622, mentionne quatre propriétaires du domaine Breaza: les boyards Filipesti le marchand Ghinea, Maître Gregory et Hélène de Margineni. Ce dernier a laissé sa fortune a sa fille, Elena (Elina) devenue Cantacuzino par mariage (fait rappelé dans un doc. « Diata » de 1667-1668).

Après sa mort, le 2 Mars 1687, son fils Serban Cantacuzino (dirigeant de la Roumanie entre 1678-1688), a rompu le « Diata » à plusieurs reprises, et a partagé le domaine à sa seule discrétion. Sa partie de la possession à Breaza est resté en la possession de son fils George Cantacuzène, tandis que vel aga Matei Cantacuzène qui possédait une autre partie de la succession, a légué après sa mort (Décembre 24, 1688), sa partie du village Breaza a son fils Toma.

Les deux Cantacuzène, George et Toma ont construit leurs demeures à Breaza: le première a Breaza de Sus, et le seconde a Breaza de Jos (quartier Podu-Vadului). En 1711, les deux Cantacuzène, George et Toma, ont été dépouillés de leurs biens parce qu’ils ont trahi les intérêts du pays dans la guerre russo-turque, dans la «Question d’Orient», au début du XVIIIe siècle.

En 1717, le nouveau souverain de Roumanie, le phanariote Nicolae Mavrocordat a donné Breaza  à vel chancelier Cretulescu Iordache.

Les turbulences dans le dix-huitième siècle ont apporté des changements concernant la possession de Breaza. Ainsi, le 28 Janvier, 1747 Constantin Filipescu, ancien trésorier, a vendu au Monastère Margineni sa partie de la succession de Breaza. Plus tard , par le „Diata” de Mariuca Filipescu de 1er Octobre 1754, les boyards Filipesti sortent definitivement  de la possesion de Breaza.

À la fin du XVIIIe siècle, en 1798, le Prince roumain Constantin Hangerliu (1797 -1799), a acheté Breaza en annulant brutalement les droits des locaux.

Après 1799, Breaza (qui comprenait les villages Ocina, Fricoasa et Talea) a été gouvernée alternativement par Serdar Nicolae Salgiu, son fils Constantin Salgiu, le trésorier vel Scarlat Grigore Ghica.

Étant mis aux enchères pour non-paiement de dettes, en 1836, le domaine de Breaza  a été vendu a Scarlat Grigore Ghica pour 18.000 Trésor Thalers et conduite puis par Zoe Brancoveanu Bibescu. À sa mort, en 1892, le domaine a été hérité par sa fille Eliza (marié à Ion Filipescu) et Grigore Basarab – Brancoveanu (resté dans la conscience des gens de Breaza avec le nom de “Prince Brancoveanu”). Cette dernière a changé l’image et l’apparence du palais qui est aujourd’hui dans les environs de l’hôtel de ville Breaza, en l’adaptant à l’architecture de son temps. Par ci ont parfois passe ses proches  Ana Brancoveanu et Martha Bibescu et des personnalités d’envergure européenne, qui ont servi à l’art, la diplomatie et de la littérature roumaine.

Au tournant des XIXe et XXe siècles, les temps ont changé. La guerre destiné à unifier la nation a apporté souffrance et douleur aux gens de Breaza. Les années après 1918 ont arreté de resembler aux annees précédentes.

Même pendant les opérations militaires dans l’été de 1917, le roi Ferdinand I (1914-1927), promettait aux soldats des réformes agraires et qu’ils deviendront propriétaires des terraines agricoles. La réforme a été réalisée en 1921, et a changé les réalités économiques et sociales de la communauté. Ca explique pourquoi les grands propriétaires de terrains ont disparu du paysage local.

La première moitié du XXe siècle est une période avec une vie culturelle florissante, autour des maisons nationales “Romania Mare”, fondés par le général Ion Manolescu, en 1920. Il a fondé les premières écoles de formation professionnelle pour filles et garçons, fonde le premier Atelier d’artisanat et systématise le Boulevard des Héros.

Après 1935, le général Ion Manolescu contribue, avec la société Le culte des Héros,  a élever les monuments des héros qui se trouvent a Dealu Gurga et dans les districts de village (Breaza de Jos, Breaza Centre et Breaza de Sus)

Après la Seconde Guerre mondiale, les principaux événements du village (devenue ville en 1956) ont été  les suivants: la fondation de la Coopérative artisanale  “Arta Casnica” (1948); -le déménagement du Lycée Militaire, de Predeal à Breaza (1949); -la fondation de l’ école secondaire (Lycée Aurel Vlaicu) en 1950; – la fondation de l’école métiers UCECOM (1960); -fondation de l’usine mécanique de  précision (Hidrojet SA) en 1974.

Mentor enseignant, Vasile Focseneanu

Vremea in Breaza

Curs Valutar

Pret carburant

TRAFIC WEBSITE

  • 0
  • 13
  • 46
  • 98 898

www.inforegio.ro

Investim în viitorul tău! Proiect selectat în cadrul Programului Operațional Regional și cofinanțat de Uniunea Europeană prin Fondul European pentru Dezvoltare Regională.
Conținutul acestui material nu reprezintă în mod obligatoriu poziția oficială a Uniunii Europene sau a Guvernului României
Pentru informații detailate despre celelalte programe cofinanțate de Uniunea Europeană, vă invităm să vizitați www.fonduri-ue.ro

Acest site utilizeaza module cookie pentru a va asigura ca beneficiati de cea mai buna experienta pe site-ul nostru. Mai multe informatii...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close